Mon histoire avec les tresses au fil…

Ciao ragazze!!!

Les tresses au fil, cette coiffure me rappelle mon enfance comme la plupart des petites filles originaires d’Afrique, ces moments assise à même le sol, ma mère debout ou assise à son tour, en train de me faire des « chicotes » comme on les nomment dans mon pays natal et moi en larmes bien entendu tellement jamais mal, rholala  les souvenirs MDR. Vous comprendrez donc que petite je ne l’affectionnais pas particulièrement, mais à ce moment-là je ne réalisais pas encore les bienfaits qu’elle avait sur mes cheveux naturels. Je vous invite à regarder ces tutoriels pour celles qui n’ont aucune idée de « Comment faire des tresses au fil »  ici et pour « Comment les entretenir » ici.

Depuis mon retour au naturel, les tresses au fil sont devenus mon Must To Do après ma session de soin, c’est un puissant anti-shinkage, il facilite le séchage, rend les cheveux souples et hyper doux. Par manque d’assurance, j’ai longtemps hésité à arborer cette coiffure en dehors de mon appartement, mais plus je vieilli plus je m’en fous. La plupart des coiffures que je vous montre sur le blog sont portés au moins une semaine et souvent je me rends au boulot avec. Sauf pour les tresses au fil, pourquoi donc me diriez vous? parce que pour une ancienne addict aux tissages et qui se trouvait jolie qu’avec ces artifices, portez des tresses au fil me rendais vulnérable.

mamande1[1]

Aujourd’hui avec du recul, quand j’y pense je me sens stupide, pourquoi l’avis des autres comptais autant pour moi? mais surtout qu’est ce que les gens ont avaient vraiment à f…tre de mes coiffures? Comme je l’ai dit précédemment, plus je vieilli plus je m’en fous, j’ai accepté mes cheveux, j’ai appris à les aimer, à les coiffer et à les valoriser tout en restant moi même. Et un grand merci à MonevoluCap pour m’avoir encourager et puis il y a des problèmes plus graves dans la vie 😉 .

mamande2[1]

A très bientôt,

Publicités

6 commentaires

  1. Ouiiiii Souveniiir !! C’est tellement ça, ma mère pareil, qui tire sur mes cheveux comme si elle voulait les faire pousser « à la main » Mdrrrr!! Ah les tresses au fil (alias « Lakhass » en wolof). Mais je me rappelle aussi du bénéfice « anti-shrinkage », comme tu dis. C’était le passage obligé après le shampoing et le beurre de Karité mélangé à un peu d’Aloé vera qui poussait devant la maison ^^. c’était l’idéal pour celles qui ne se défrisaient pas. Comme quoi nos mères ont été, bien avant nous, de formidables nappy queens!! A la différence qu’elles n’avaient pas de blog 😉
    Bise bise!!!!

    J'aime

    1. MDRRRRR ah oui j’avoue, moi par contre je blâme toujours ma mère parce qu’elle m’a pas appris à en prendre soin, il est vrai que je me suis défrisé vers 16ans sans son accord mais la pauvre à part les tresses au fil ou des nattes collées elle ne s’avait rien faire d’autres 😦 .

      Bisous!

      J'aime

  2. cc Mamande ! merci pour le clin d’oeil, je viens de lire ton article (oui je sais suis complètement déconnectée moi lol :-p) et oui les tresses au fil c’est génial ! j’ai reçu mon stock de fil façon plastique récemment, dès que la forme y est je remet ça !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s